lundi 23 septembre 2013

La Citroën AX Évasion, une AX break.


     La Citroën AX a été présentée en 1986, et était destinée remplacer la Visa et la LNA dont les longues carrières tardaient à s'achever. D'abord disponible uniquement en trois portes, la citadine AX se veut économique, à produire, à utiliser, et à entretenir. Deux ans plus tard, une version cinq portes vient élargir la gamme AX.

     C'est sur la base de l'AX cinq portes qu'Heuliez présente l'AX Évasion au Salon de l'Automobile de Paris en octobre 1988. L'idée de ce prototype était de combiner un maximum d'espace intérieur avec un gabarit extérieur minimum. Sur une plate-forme dont l'empattement a été allongé de 23 cm (soit une longueur totale de 3,73 mètres), le concept-car propose un van surélevé dont l'habitabilité accrue permet de proposer jusqu'à sept places assises en trois rangées. L'AX Evasion est petite à l'extérieur, mais grande à l'intérieur.

     Destinée à une clientèle de mères de famille emmenant les enfants à l'école, cette voiture est asymétrique. Si elle dispose de deux portes sur le flanc droit, côté trottoir, elle ne dispose que d'une porte côté gauche, pour la conductrice. Elle bénéficie d'un toit translucide à l'avant. Son intérieur est tendu de tissus en laine Woolmark, car Heuliez collabore avec la marque anglaise depuis le break BX Woolmark. Très logiquement, l'AX Évasion Heuliez est équipée d'un toit ouvrant Webasto-Heuliez modèle "Spoiler roof". Elle fut ensuite remise en configuration année-modèle 1993 et repeinte en coloris vert métallisé, qu'elle a encore aujourd'hui, pour une représentation à la direction de Citroën, qui demeura sans suite.


Lorsqu'elle fut présentée en 1988, l'AX Evasion était grise.
C'est pour sa remise en configuration année-modèle 1993
qu'elle prit une couleur verte et bénéficiera du
restylage de la phase 2.
    L'unique exemplaire de cette AX Évasion a été mis en vente le 7 juillet 2012 par Artcurial. Il était annoncé en bon état de présentation, avec 12 kilomètres au compteur. Il est équipé d'un moteur quatre cylindres et d'une boîte de vitesses à 5 rapports. Le véhicule n'a jamais fait l'objet d'une immatriculation. L'estimation de son prix se plaçait entre 6 000 et 10 000 euros. Finalement, elle n'a été vendue qu'à 4 275 euros avec les frais.






Sur le même thème :
   
Talbot Samba 2 :
une Talbot basée sur l'AX.
    Proton Tiara, une AX
à la sauce malaise.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire