dimanche 10 décembre 2017

Holden Nova : Une australienne très japonaise.



     Entre 1987 et 1996, la branche australienne de General Motors, Holden, s'allie avec Toyota Australia pour former la joint-venture United Australian Automobile Industries (UAAI)
     Le ministre de l'industrie, John Button (sous le gouvernement travailliste alors dirigé par Bob Hawke), envisageait alors de rationaliser et de rendre l'industrie automobile australienne plus compétitive à l'échelle mondiale en réduisant les droits d'importation. Dans le cadre de ce plan, Holden et Toyota forment la coentreprise UAAI le 11 décembre 1987, ce qui donnera lieu à un partage de modèle entre les deux constructeurs. Le but était une conception, une ingénierie et un partage de produits tout en maintenant des activités de marketing et des réseaux de concessionnaires indépendants. Cela permet en outre aux deux constructeurs de faire des économies d'échelle.

     C'est dans le cadre de cette alliance que fut produite la Holden Nova, entre 1989 et 1996. Vendue à la fois sous le badge Holden et le badge Toyota, c'était en réalité une Toyota Corolla. Il y eut deux générations de Holden Nova, basées sur deux générations de Corolla. Les LE et LF vendues entre août 1989 et septembre 1994, et la LG commercialisée entre 1994 et 1996.

Holden Nova LE et LF (1989-1994)
Holden LE Nova SLX hatchback (1990)
     La première génération de Nova était basée sur la Toyota Corolla E90. La LE était disponible avec deux moteurs Toyota : un 1,4 de 80 chevaux (versions à hayon uniquement) et un 1,6 de 90 chevaux (dans les finitions SL - à hayon seulement, SLX et SLE). La LF, disponible à partir de 1991, ajoutait l'injection au moteur 1,6, le faisant monter à 101 chevaux.

     A partir d'octobre 1992, une nouvelle finition, la GS, était vendue avec un 1,8 114 chevaux à injection. Début 1993, le moteur 1,4 et la finition SLE n'étaient plus disponibles.











Holden LE Nova SLX sedan (1991)

Holden LG Nova GS hatchback (1995)
Holden Nova LE et LF (1989-1994)
     La seconde génération, basée sur la Corolla E100 proposait une gamme simplifiée par rapport à la génération précédente. La finition SLX disposait d'un 1,6 de 105 chevaux, tandis que la GS héritait du 1,8 de la génération précédente. Les deux niveaux de finitions était disponibles en berline 4 portes et à hayon, et les deux moteurs disposaient de l'injection.














Holden LG Nova GS Sedan (1996)
     Durant toutes ces années, la Holden Nova sera finalement été bien moins vendue que la Toyota Corolla identique, et elle sera finalement remplacée en 1996 par la Holden Astra, qui n'est autre que la jumelle de l'Opel Astra que l'on a connu en Europe.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire